Xbox bannie que faire: c’est quoi une xbox bannie?

Accueil Informatique Xbox bannie que faire: c’est quoi une xbox bannie?

Le monde du divertissement est bien grand surtout avec la venue du net qui a contribué à faire des avancées spectaculaires dans ce domaine. L’industrie des consoles de jeux vidéo est aussi concernée par cette révolution avec notamment l’apparition sur le marché de xbox de Microsoft qui, dès sa sortie, a trouvé écho chez de nombreuses personnes amatrices de ce genre de pratique.

Cela dit, comme pour toute utilisation et comme dans tous les domaines, s’il y a des dépassements, des conséquences s’ensuivent. Il se peut alors que la console se retrouve bannie donc inutilisable ce qui est très contraignant pour ses utilisateurs.

Que faut-il savoir sur le bannissement d’une xbox?

Il arrive des fois que les développeurs de jeu soient dans l’obligation de recourir à des bannissements pour des joueurs pour diverses raisons qu’ils jugent nécessaires pour la bonne continuation du jeu. Parmi elles, on peut retrouver :

  • Pour mettre fin aux tentatives de triche de la part des usagers en donnant l’exemple aux autres et les dissuader de faire de même.
  • Le bannissement peut survenir comme punitions pour le non respect de certaines clauses de non divulgation. Ce procédé a pour but de protéger les informations.
  • Dans le cas de la xbox one, le bannissement semble concerner l’accès à la xbox LIVE car localement elles sont toujours fonctionnelles.

Comment procéder lorsque la xbox est bannie?

Lorsque le console de jeu vidéos xbox se trouve bannie, et là on a l’exemple de la xbox 360, il est possible de pallier à ce problème en suivant les consignes qui suivent pour la rendre opérationnelle. Pour cela, le principe consiste à patcher la nand par le keyvault d’une autre console xbox 360 qui n’est pas bannie et qui fonctionne correctement.

Ceci dit, pour se familiariser avec le lexique, il est bien utile d’apporter les éclaircissement suivants:

  • Pour ce qui est de la nand, il s’agit d’un fichier de 16,5 Mo qui contient le dash de la console de jeu vidéos.
  • Le keyvault est également appelé kv.bin. C’est aussi un fichier de 16,5 Mo qui comprend les caractéristiques fondamentales de la console comme la région ou encore la clef DVD.
  • Concernant la clef CPU, elle est spécifique à chaque console et sans laquelle aucun accès n’est possible.

Maintenant que ces notions sont intégrées, on passe au processus à suivre:

  • Il faut commencer par l’extraction du keyvault de la nand en s’aidant de la clef CPU mais aussi de l’application Flashtool de Robinsod.
  • Pour l’obtention de la nand et de la clef CPU, il est obligatoire de passer par le kernel 4532 ou 4548 pour la récupération de la clef CPU.
  • La mise de la console en 4532 et 4548 peut se faire de deux façons, soit par upgrade et cela dans le cas où la version est inférieure à 4532 et là, il faut l’upgrader en téléchargeant la mise à jour pour atteindre les 4532. La seconde manière se fait par downgrade et dans ce cas il faut travailler sur les deux consoles en les mettant en 4532 ou 4548, ensuite dumper la nand ainsi que la clef CPU.
  • Sur la console non bannie, on récupère le kv.bin pour l’introduire dans la nand de la console bannie en recourant à l’application Flashtool.
  • Ensuite, procéder au flash de la nand de la console bannie en déconnectant le tout et le reconnecter après 10 secondes.
  • Vérifier que le processus s’est bien déroulé en essayant une connexion à xbox LIVE.

Microsoft n’apprécie pas les Xbox piratées

Que ce soit les derniers modèles ou les plus récents, il faut savoir que la firme de Redmond n’apprécie pas forcément les consoles piratées. De ce fait, lorsque vous utilisez un écosystème qui n’est pas prévu sur cet appareil ou, si vous tentez d’utiliser des codes volés ou piochés sur Internet, il faut savoir que votre console de salon peut être bannie. Vous ne pourrez alors plus l’utiliser, notamment en ligne, ce qui peut être très dérangeant.

  • Que ce soit pour le streaming destiné aux films et aux séries, le piratage des sites ou des consoles de salon, il est judicieux de bannir ces comportements.
  • Les risques encourus sont parfois beaucoup plus importants que le montant nécessaire pour acheter une vraie console de salon.
  • Si vous piratez une console, sachez que des sanctions sont prévues notamment par l’article 323-1 du Code pénal.

Une amende de 30 000 euros est à prévoir au même titre qu’une peine de prison de deux années. De plus, vous aurez une perte de toutes les informations stockées dans la console de salon et tout sera notamment effacé. Réfléchissez réellement à cette envie de pirater une Xbox puisque Microsoft n’apprécie clairement pas ces pratiques.

Tout connaitre sur le réglage des phares de sa moto

L'éclairage de votre véhicule à deux roues est indispensable pour circuler, et ce, de...

Quels sont les meilleurs wedding planners de Lyon ?

C’est bientôt le jour J, un jour que vous avez tous deux tant attendu...

Peut-on vapoter sans nicotine ?

Beaucoup de dépendants de la cigarette classique s’essayent à un nouveau type de cigarettes...

Zone blanche internet que faire : que faut-il savoir ?

Une zone blanche est une zone où il n'y a aucune couverture d'opérateur mobile....