Zika que faire : comment en reconnaître les symptômes ?

Accueil Santé Zika que faire : comment en reconnaître les symptômes ?

Le virus Zika a été observé pour la première fois dans les années 40, il s’agit d’un virus transmis à l’homme via une piqûre de moustique. Le moustique est dit « porteur du virus » ou « vecteur » lorsque ce dernier se nourrit du sang d’un sujet qui porte le virus au préalable.

L’homme n’est pas le seul être à pouvoir contracter le virus du Zika, ce qui en fait toute sa dangerosité. En effet, ce virus est également responsable de maladie chez plusieurs espèces animales, comme les primates, les chèvres, les buffles..; Cela agrandit le risque de contagion pour l’homme, car ce dernier est souvent avec ces animaux là.

Outre ce mode de transmission, il a été établi en 2016 que les rapports sexuels non protégés pouvaient également infecter quelqu’un par le virus. La transmission sexuelle du virus n’était pas connue auparavant, et c’est grâce au CDC et à quelques cas d’infection par relation sexuelle que ce fait a été établi.

Quels sont les symptômes du Zika ?

Bien que pouvant être à l’origine de complications mortelles, le virus du Zika se présente sous la forme de symptômes qui sont plutôt communs à tous les virus. Il s’agit des signes « classiques » que l’on observe dans la quasi-totalité d’infections virales, à l’exception bien évidemment de quelques spécificités qui font sa gravité.

  • La fièvre dite « fièvre Zika » est le maître symptôme, elle peut cependant être absente, lorsqu’elle est présente elle tend à se résoudre spontanément en 4 à 7 jours.
  • Une éruption cutanée maculo-papuleuse, très peu spécifique au virus Zika, elle débute sur le visage puis elle s’étend peu à peu au reste du corps.
  • Des douleurs articulaires pouvant aller de la simple arthralgie aux véritables arthrites.
  • Des céphalées.
  • Des conjonctivites.
  • Une symptomatologie digestive : diarrhée, vomissements, douleurs abdominales.
  • Des signes neurologiques.
  • Des douleurs musculaires.
  • Une aphtose buccale.
  • Une toux.
  • Des adénopathies.
  • Une photophobie.
  • Une prostatite avec hémospermie.

Les complications foetales

Si le virus Zika est loin d’être mortel, c’est -comme la toxoplasmose- sa toxicité sur les fœtus qui fait toute sa gravité. En effet,présent chez la femme enceinte, il a été prouvé que le virus Zika était à l’origine d’une microcéphalie chez l’enfant, engendrant également un retard intellectuel et mental important.

Le traitement.. il n’y en a pas !

Il faut comprendre qu’aujourd’hui et malgré toutes les avancées du domaine médical, il n’existe toujours pas de molécule capable d’exterminer un virus, un peu au même titre que l’antibiotique pour les bactéries.

En effet, de toutes les infections virales connues, très peu sont réellement guéries, au sens propre du terme. En général, les mesures entreprises consistent à donner un traitement tout à fait symptômatique, c’est à dire qui guérit les symptômes, mais non la maladie en elle-même.

C’est le cas du Zika, où l’on agit sur chaque manifestation clinique à part. Il existe aujourd’hui surtout des mesures préventives qui visent à protéger les populations à risque et leur éviter de contracter le virus.

Se protéger du virus Zika grâce à quelques conseils

Vous savez sans doute que le virus a tendance à circuler très rapidement dans de nombreux pays, et notamment la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique. La France n’a pas non plus été épargnée il y a quelques années, d’où l’intérêt de prendre toutes les précautions nécessaires. En effet, les femmes enceintes sont invitées à la plus grande prudence, car les conséquences peuvent être dommageables.

  • Si vous avez tendance à vous rendre dans une zone à risque, il faut impérativement se rapprocher des autorités locales.
  • Il faut aussi se protéger contre les moustiques au cours de la journée et de la nuit notamment en portant des vêtements très longs.
  • Utilisez massivement des produits répulsifs qui sont renommés pour lutter réellement contre la prolifération des moustiques.
  • Il faut également équiper le plus possible votre logement pour le protéger des moustiques avec des serpentins et des diffuseurs électriques.

Si vous avez des coupelles avec de l’eau stagnante, n’hésitez pas à les vider très régulièrement pour éviter que les larves se développent. En effet, elles favorisent ensuite la prolifération des moustiques et la transmission du virus est clairement au rendez-vous. Vous disposez désormais des meilleurs conseils pour vous protéger.

Plan de Financement : à quoi sert-il ?

Avant de commencer un quelconque projet, les chefs d'entreprises et les entrepreneurs sont amenés...

Zanzibar que faire : quels sont les lieux incontournables de l’archipel ?

Zanzibar est un archipel situé tout au large de la Tanzanie, un pays de...

Tout connaitre sur le réglage des phares de sa moto

L'éclairage de votre véhicule à deux roues est indispensable pour circuler, et ce, de...

Quels sont les meilleurs wedding planners de Lyon ?

C’est bientôt le jour J, un jour que vous avez tous deux tant attendu...