Trop de potassium que faire : quelles sont les causes d’hyperkaliémie ?

Accueil Santé Trop de potassium que faire : quelles sont les causes d'hyperkaliémie ?

L’augmentation du potassium dans le sang s’appelle l’hyperkaliémie. Les valeurs normales de la kaliémie sont comprises entre 3,5 et 5,5 mmol/L : lorsque la kaliémie dépasse le seuil supérieur, on se retrouve devant une hyperkaliémie, celle-ci a différents degrés de sévérité :

  • Légère si la kaliémie est comprise entre 5,5 et 5,9 mmol/L.
  • Modérée si elle est comprise entre 6 et 6,4 mmol/L.
  • Sévère si elle est supérieure à 6,5, avec pour principal risque la survenue de troubles du rythme cardiaque, puis d’arrêt cardiaque.

Le diagnostic est affirmé par la réalisation d’un ionogramme sanguin.

Quelles sont les causes d’hyperkaliémie ?

Pour comprendre les deux grandes catégories de causes à l’origine de l’hyperkaliémie, il faut comprendre que lorsque le sang renferme trop de potassium, le rein entre en jeu pour filtrer ce surplus, et l’éliminer dans les urines. Les urines seront donc riches en potassium, on parlera de « kaliurèse » élevée.

Le rein a donc un rôle décisif dans la régulation de la kaliémie. En temps normal, c’est lui qui s’occupe de filtrer le potassium, s’il existe un problème au niveau rénal, ce potassium ne pourra pas être éliminé et ce même s’il se trouve à des taux normaux dans le sang.

Ainsi, on distingue donc les causes rénales et extra-rénales d’hyperkaliémie.

Les causes extra-rénales

Dans ce cas, le rein étant fonctionnel et capable de contrer l’hyperkaliémie, il excrétera l’excès de potassium dans les urines, nous aurons donc une kaliurèse élevée.

Parmi ces causes, on retrouve l’acidose, définie par un pH du sang acide, par accumulation d’ions H+ dans le sang. Le corps va réagir en faisant sortir du potassium des cellules pour que ce dernier « remplace » les H+. En revanche, dans ce cas précis, si le potassium est effectivement augmenté dans le sang, le corps -lui- est en manque de potassium, car ses cellules sont en train d’en perdre. On parlera alors de «  Kaliopénie  » c’est à dire une pauvre réserve en potassium.

Le diabète est également une cause fréquente d’hyperkaliémie, puisque l’insuline fait entrer le potassium dans les cellules (vous le verrez plus loin, c’est d’ailleurs l’un des traitements en urgence de l’hyperkaliémie) et que les patients diabétiques n’ont pas d’insuline dans le corps.

Les causes rénales

Si le rein est endommagé, le potassium ne peut pas être excrété, il s’accumule donc dans le sang et l’hyperkaliémie survient.

La principale cause rénale d’hyperkaliémie est l’insuffisance rénale aiguë ou chronique. Si elle est très dangereuse dans l’insuffisance rénale aiguë car l’organisme n’y est pas habitué, l’hyperkaliémie est plutôt bien tolérée chez les patients qui souffrent d’insuffisance rénale chronique, et qui vivent avec des chiffres de kaliémie parfois très élevés (dépassant les 7mmol/L ! ).

Une pléthore de médicaments sont également incriminés comme par exemple :

  • Les béta bloquants.
  • Les diurétiques.
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion.

Quels sont les traitements de l’hyperkaliémie ?

Dans l’urgence, plusieurs molécules peuvent juguler l’hyperkaliémie et prévenir ses complications qui sont surtout cardiaques :

  • Les béta2 mimétiques en nébulisation ou inhalés.
  • L’insuline.
  • Le gluconate de calcium.
  • Le calcium : ne diminue pas la calcémie mais empêche la survenue de troubles du rythme en diminuant l’excitabilité cardiaque.
  • En dernier recours : l’hémodialyse, qui épure le sang de tout ions en excès.

Les aliments avec du potassium

Si vous devez chasser au plus vite le potassium de votre quotidien, vous devez forcément connaître les aliments qui sont riches. C’est le cas des tomates séchées puisqu’elles présentent 3430 mg pour 100 grammes seulement. Cela est assez conséquent si vous avez une alimentation rythmée par des produits de ce genre. Il faut savoir qu’ils peuvent parfois être mélangés dans un seul plat, vous augmentez alors le quota et vous aurez tous les désagréments cités au cœur de cet article.

  • Le potassium se trouve aussi dans les haricots blancs, les graines de soja lorsqu’elles sont entières ou encore dans les abricots secs.
  • Les pistaches ne sont pas mises de côté au même registre que les sardines crues et les épinards qui n’ont pas été cuits au préalable.
  • Oubliez également l’algue kombu séchée puisqu’elle est renommée pour avoir une très forte composition en potassium.

Vous aurez l’occasion de trier tous les aliments pour ne pas avoir un excès de potassium. Si vous avez besoin d’informations supplémentaires, votre médecin et surtout un nutritionniste pourront clairement vous apporter toutes les données indispensables pour éviter que la situation ne s’aggrave. Il est important de noter que les excès sont aussi problématiques que les carences et cela ne concerne pas seulement le potassium.

Tout connaitre sur le réglage des phares de sa moto

L'éclairage de votre véhicule à deux roues est indispensable pour circuler, et ce, de...

Quels sont les meilleurs wedding planners de Lyon ?

C’est bientôt le jour J, un jour que vous avez tous deux tant attendu...

Peut-on vapoter sans nicotine ?

Beaucoup de dépendants de la cigarette classique s’essayent à un nouveau type de cigarettes...

Zone blanche internet que faire : que faut-il savoir ?

Une zone blanche est une zone où il n'y a aucune couverture d'opérateur mobile....